VMC Double Flux

 Principe de fonctionnement 

La VMC double flux réduit les pertes de chaleur liées au renouvellement d’air. Il n’y a pas d’entrées d’air extérieur directes dans les pièces principales dites « sèches ». Un échangeur de chaleur permet de récupérer des calories sur l’air extrait et de réchauffer l’air neuf. Par grand froid, il n’y a donc plus de courant d’air glacial qui pénètre dans votre habitation par les grilles de ventilation des fenêtres (VMC simple flux). Par contre, des bouches d’insufflation sont fixées au plafond et de l’air neuf y circule en provenance d’une entrée d’air unique installée sur le toit ou sur la façade. Les calories de l’air vicié expulsé de la maison servent à réchauffer l’air neuf filtré provenant de l’extérieur. Certains modèles sont équipés d’un by-pass permettant le rafraîchissement de votre habitation l’été en insufflant de l’air frais nocturne.

 Avantages 

  • Économies importantes sur les frais de chauffage.

  • Filtration de l’air entrant.

  • Confort : pas de sensation de courant d’air.

  • Meilleure répartition de la chaleur dans les pièces de vie.

  • Confort acoustique grâce à la suppression des entrées d’air classiques.

  • Préchauffage ou rafraîchissement de l’air entrant.

 Inconvénients 

  • Coût d’installation plus élevé qu’une ventilation simple flux.

  • Entretien régulier (changement des filtres).

 Bon à savoir ! 

Idéale pour l’habitat neuf, la VMC double flux s’adapte également aux habitats anciens. Il faudra cependant veiller à l’étanchéité globale du bâti pour éviter des infiltrations d’air non contrôlées, source de perte de rendement.