Isolation des combles

 "Les déperditions par la toiture constituent la part la plus importante du total des déperditions d’une maison. Pourtant, isoler ses combles perdus représente l’investissement le moins onéreux et le plus rentable dans le domaine des travaux de rénovation énergétique.

En effet, le potentiel d’économies d’énergie est important : l’air chaud, plus léger que l’air froid, s’élève naturellement et vient en grande partie s’emmagasiner sous le toit.

Pour réduire sa facture de chauffage, il est primordial d’isoler au plus près du volume à chauffer.

Isoler ses combles perdus permet également d’améliorer le confort d’été de son habitation : la chaleur stockée sous les tuiles aura plus de mal à pénétrer dans l’habitation."  

L'Agence Tech Habitat

 Les combles perdus 

Ce sont les volumes, non aménageables, situés sous les pans inclinés de la toiture. Ces volumes ne sont pas chauffés et doivent être séparés du logement habité par une barrière isolante. L’isolation de cette partie est obligatoire, car les déperditions de chaleur sont très importantes.

L’isolant doit être disposé sur toute la surface des combles et sans discontinuité.

 Solutions techniques 

  • Parties horizontales : l’isolation sous forme de laine permet par soufflage de recouvrir parfaitement le plancher des combles perdus et cela, quel que soit son relief. C’est donc une véritable « couette » qui y est alors déposée. Les isolants en rouleaux ou en panneaux ne permettent pas de garantir la continuité thermique de l’isolation.

  • Parties sous rampants : l’isolation sous forme de rouleaux ou de panneaux est la plus adaptée aux parties inclinées du toit car elle peut être callée entre les chevrons.

 Bon à savoir ! 

Les déperditions thermiques par la toiture représentent 25 à 30 % des déperditions totales d’une habitation.